pays ruthénois

Autour de Rodez

Autour de Rodez de belles demeures, des châteaux et églises fortifiés se succèdent : Druelle, Le Monastère, Luc-Primaube, Olemps, Inières, Onet-le-Château, Sainte-Radegonde, Sébazac-Concourès.

Onet et son château
La Seigneurie du Chapitre de Rodez faisait d’Onet-le-Chateau sa résidence d’été, mais son portail fortifié, ses canonnières et ses meurtrières évoquent aussi son caractère défensif. On se protégeait derrière ses tourelles pendant les périodes de troubles, de guerres ou de révoltes qui ont secoué le pays pendant des siècles. L’église, qui fut la chapelle du château, renferme notamment le chapiteau provenant de l’ancienne cathédrale romane de Rodez. Avec plus de 11 000 habitants, Onet-le-Château est la quatrième ville du département.

Sainte-Radegonde
Ce vieux bourg constitue aujourd’hui la banlieue de Rodez.
L’Eglise de Sainte-Radegonde a été élevée au XIII° siècle, puis fortifiée aux XIV° et XV° siècles. Les tours sont accolées à la nef pour la défendre et son clocher était un véritable donjon aménagé d’une quarantaine de chambres. Les villageois y trouvaient refuge avec troupeaux, fourrages et provisions quand la campagne était assaillie par les compagnies de Routiers.

rodez_radegonde_clocher

La statue de Sainte Radegonde ainsi que son bras reliquaire y sont vénérés pour la guérison des bras et des jambes. Miracles évoqués sur les vitraux.

Un monument aux morts est érigé à la mémoire des 30 otages fusillés par les Allemands le 17 août 1944.
ste-radegonde

 

Inières

Tout comme sa voisine, Sainte-Radegonde, l’énorme donjon carré de l’église d’Inières comprend plusieurs dizaines de chambres aménagées pour abriter la population du village au cours de conflits.

inieres

inieres2

 

Montrozier

 Montrozier est un pittoresque petit village sur la rive droite de l’Aveyron que l’on enjambe par un pont du XV° siècle à cinq arches.

Montrozier est dominé par un château du XIII°, restauré au XVI° et XVII° siècles. Il fut, au Moyen Age, la résidence préférée des comtes de Rodez. On peut y voir le corps de logis de la Renaissance avec ses tours et un donjon rectangulaire à mâchicoulis.
Aujourd’hui, le château appartient à la famille Fenaille. Maurice Fenaille, un riche industriel l’acheta en 1930 pour l’offrir à sa femme, originaire de Montrozier.

Ouvert en juillet 1990, le musée départemental d’archéologie de Montrozier est une antenne du Musée du Rouergue, contrôlé par la Direction des Musées de France.
Il occupe d’anciens bâtiments au cœur du village.
Les trois dernières expositions “Echange, circulation d’objets et commerce en Rouergue de la Préhistoire au Moyen Age », « Dix ans d’archéologie en Aveyron, recherche et découverte », « Croyance et rites en Rouergue des origines à l’an mil » ont été réalisées par l’Association pour la sauvegarde du patrimoine archéologique Aveyronnais et le Musée du Rouergue, avec le soutien financier du Service régional de l’archéologie et de la Mission départementale de la Culture.
Tél. : 05 65 70 75 00

Laisser un commentaire.

*