pays ruthénois

Sévérac

Carrefour routier et gare d’embranchement, la ville de Sévérac s’est toujours trouvée à la croisée des chemins. Au temps des relais de poste, Sévérac constituait une étape sur la route allant de l’Auvergne au Languedoc, ainsi que sur la route reliant Rodez à Florac.

Avec l’arrivée du chemin de fer et le développement de la ligne Rodez – Millau, en 1880, la gare de Sévérac connaît un important trafic qui ne cessera d’augmenter avec la ligne des Causses : Paris – Millau – Béziers.
Sévérac est alors une ville cheminote forte de 1 800 habitants autour du seul quartier de la gare. C’est une véritable plaque tournante vers Millau – Béziers, Rodez – Toulouse et Marvejols – Clermont-Ferrand. Sévérac a également été, jusqu’en 1953, un dépôt de locomotives à vapeur.
L’arrivée de l’A 75, en 1990, renforce encore aujourd’hui ce rôle de ville-relais.

Sévérac développe aujourd’hui son activité autour d’ateliers de mécanique et de l’industrie du meuble. A l’ouest de Sévérac-le-Château, un circuit sur 40 km permet de découvrir une vingtaine de dolmens. Les plus connus étant ceux de Cornuéjouls, Recoules Prévinquières, Gagnac et Buzeins.

 

Ses ruelles pentues sont bordées d’échoppes des XV° et XV° siècles et de maisons à tourelles. Vous pourrez admirer les tours en poivrière, les portes fortifiées, les passages voûtés, les colombages et encorbellements des maisons des XIV° au XV° siècles, le marché à grain « Seystaral », la fontaine romane, les échoppes, la maison de Jeanne – l’une des plus anciennes du Rouergue –, la maison des Consuls.

Un spectacle son et lumière a lieu chaque été. Des randonnées de découvertes sont organisées (circuit des fontaines voûtées…).

Le château de Sévérac

Cet imposant château des XII° et XVII° siècles, perché sur un promontoire, domine la plaine où l’Aveyron prend sa source.
Au pied du château s’étend la très belle cité médiévale jadis protégée par un large fossé, les douves, et une ceinture de remparts qui regorge de ruelles et de maisons à tourelles.

severac

severac2
Wisigoths et Francs occupèrent le site qui, en 732, tomba aux mains des Sarrazins. Charlemagne fit de Sévérac le siège d’une viguerie.
Sévérac-le-Château a été animé par une série de faits guerriers ou meurtriers mêlant les maisons des Déodats de Sévérac au XIII° siècle, des comtes d’Armagnac au XV° siècle, et des seigneurs d’Arpajon qui récupérèrent le fief en 1508. Le château se dote alors d’une aile Renaissance.

troubadour

Durée de la visite : 45 minutes.
Présentation des costumes du Moyen Age et de la vie des troubadours : chants, danses et instruments.
En été, une animation sur la cuisine médiévale permet de déguster des plats de l’époque.
Jeux découvertes pour enfants.
Ouverture du 1er mai au 15 septembre.

Laisser un commentaire.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.