Nature

Voyage au Centre de la Terre grâce à l’Aven Armand

En 2014, l’Aven Armand propose une expérience enthousiasmante grâce au mapping 3D. Cette technologie permet de projeter sur n’importe quel lieu des images quasiment réelles. Six mois de travaux ont été nécessaires pour équiper la “cathédrale souterraine” et créer d’incroyables sons et lumières. De quoi exciter l’imagination des petits et des grands. Jules Verne et son Voyage au Centre de la Terre illustrent à merveille cet Aven Armand sublimé.

aven_drapperiCar même 117 ans après sa découverte, l’Aven Armand demeure une incroyable expérience des profondeurs. Et si les échelles de cordes des pionniers ont laissé place à un funiculaire pour pénétrer à 50 mètres sous le sol du causse Méjean, l’émotion, au bout du tunnel, est intacte. Elle continue de jouer à plein lorsque l’on parvient dans cette gigantesque caverne où pourrait tenir Notre-Dame.

Mais ce n’est pas la taille qui transmet l’émotion. C’est bien cette forêt de 400 stalagmites donnant toujours l’impression de désespérément rechercher le contact avec leur alter ego pendant au-dessus d’eux, les stalactites. Dans cette forêt de dentelles de pierres construites goutte-à-goutte durant des millions d’années, “la grande Stalagmite” avec près de 30 mètres de haut s’élève et décroche un record mondial.

Louis Armand, forgeron au Rozier, à la frontière de l’Aveyron et de la Lozère, descendit le premier dans l’aven à qui il a donné son nom. C’était le 19 septembre 1897. Le lendemain, l’avocat Edouard Afred Martel, considéré aujourd’hui comme le père de la spéléologie moderne et Armand Viré l’accompagnent dans la découverte de cette fantastique caverne.

avenarmand_new2Drôle d’homme que ce Martel, il y a chez lui un côté héros de Jules Verne. Il a arpenté bien des cavernes, publié bien des livres sur son émerveillement du sous-sol. Il n’a pas peu fait pour la promotion touristique des Causses et pour mieux faire connaître ce pays alors bien souvent ignoré des Français.
La cheminée d’accès, longue de 40 m, débouche à la voûte d’une salle immense haute de 35 m qui se prolonge vers le bas par un second puits obstrué à 90 m de profondeur. La salle, longue de 110 m, large de 60 m a une hauteur moyenne de 45 m.
Après la première exploration, durant trente ans seuls quelques courageux initiés redécouvriront ce spectacle unique au prix d’une périlleuse descente en échelle de corde ou dans un couffin suspendu par un treuil.
Il fallut attendre 1927 pour que l’Aven Armand soit enfin aménagé et ouvert au public. Un tunnel de 208 m, en pente douce, équipé de marches conduisait à un balcon accroché à la partie supérieure de la salle, d’où escalier et sentier permettaient de parcourir la féerique caverne dont l’illumination avait été confiée à Fernand Jacopozzi, celui-là même qui avait illuminé la Tour Eiffel.

aven_funi

La descente en funiculaire ne s’oublie pas. D’un balcon accessible à tous, même aux handicapés, vous dominerez un ensemble unique que Martel avait qualifié de “Rêves des Mille et Une Nuits” et profiterez de nouveaux sons et lumières incroyables.

aven_logo_new

 

 

Hures-la-Parade
48150 Hures la Parade – France
Tél. : +33 (0)4 66 45 61 31
Fax : +33 (0)4 66 45 67 38
contact@aven-armand.com

Ouverte tous les jours du 07 avril au 02 novembre 2014.
Durée de la visite de la grotte : 45 minutes.

Horaires :
Mars – Avril – Mai – Juin – 1 au 8 Juillet – Septembre – Octobre – Novembre :
10h00 à 12h00 (dernière visite) et 13h30 à 17h00 (dernière visite)
A partir du 9 Juillet et Août :
9h30 à 18h00 (dernière visite)
En savoir plus sur
http://www.aven-armand.com/

aven_cart