Artisanat - Industrie

ACT Pesage, la bonne mesure aveyronnaise…

«Vous êtes bien sûr de m’en avoir mis 1,5 kg ?» La confiance dans les affaires c’est d’abord une question de mesure. La base indispensable pour garantir la loyauté de l’acte commercial. Et sur ce point, les Aveyronnais font justement… bonne mesure.

Faut-il rappeler le rôle du clocher de la cathédrale de Rodez, point de jonction de deux savants révolutionnaires, Delambre et Méchain, partis, l’un de Dunkerque, l’autre de Barcelone, pour mesurer la dix millionième partie du quart du méridien terrestre qui allait donner le mètre. Pas étonnant donc qu’on retrouve en Rouergue une sensibilité affinée aux poids et mesures. A l’exemple de l’entreprise Layrolle créée en 1895 par la famille ruthénoise éponyme, reprise en 2007 par six salariés et rebaptisée depuis ACT Pesage.

ACT Pesage illustre bien le cas de l’entreprise aveyronnaise qui sait s’adapter à un secteur confronté à une mutation permanente. En l’occurence celui des Poids et Mesures.  Depuis la Révolution, ce service était chargé du contrôle des balances et instruments de pesages sur la territoire de la République. En 1995, l’Etat décide de déléguer ce contrôle de Métrologie Légale -du nom du nouveau service du Ministère de l’Industrie- à des entreprises agrémentées. Fort de ses compétences, Layrolle s’engouffre dans ce créneau qui s’étend de la balance en milligrammes des laboratoires aux appareils de pesage jusqu’à 100 tonnes destinées aux carrières et autres ponts-bascules. Avec cette particularité aveyronnaise d’une activité liée à l’agroalimentaire par exemple avec les ponts-bascules agricoles, pour le pesage des camions citernes laitières destinées au roquefort et autres bennes de céréales, les balances des abattoirs et marchés à bestiaux tels que Laissac. Sans oublier les balances Poids prix pour les forains sur les marchés , les artisans bouchers boulangers etc … Au total, cela représente de 8 à 11 000 instruments à gérer pour l’Aveyron et les départements limitrophes. Mais également quelques très gros clients au plan national, à commencer par le premier bijoutier européen, Histoire d’Or.

Ainsi, pour ACT Pesage cette activité de contrôle a pris les devants sur l’activité historique de négoce des matériels de pesage qui demeure néanmoins importante. Et si le prix des balances a baissé avec les produits électroniques asiatiques, en termes de volumes, l’éventail des activités humaines implique toujours plus d’appareils de pesage. ACT propose donc toute une gamme de matériels sur son site de vente en ligne qui répond aux besoins de tous les métiers, du boulanger au laborantin.

Du pesage à l’informatique, il n’y qu’un pas …  Et peu à peu ACT a développé des solutions logicielles permettant d’intégrer les systèmes de pesage dans les logiciels de comptabilité de l’entreprise. Cela explique aussi qu’à partir de 1998, ACT a  repris des petites sociétés de vente de balances et d’appareils de pesages. Par exemple à Aurillac, à Brive et à Millau afin d’en faire des agences. D’autres agences ont vu le jour à partir de 2005 à Caussade et Montpellier.

Objectif de ce maillage : qu’aucun client ne soit éloigné de plus d’1h30 d’une agence d’ACT Pesage, de façon à réduire au maximum le temps de rupture d’activité liée à une avarie. Car, comme l’explique le Ruthénois Nicolas Durand, l’un des deux associés d’ACT Pesage, « avec le développement de l’informatique intégrée, nous avons développé pour nos clients, en parallèle au pesage, des logiciels d’étiquetage, de gestion de production et d’émission de tickets qui intègrent les systèmes de gestion de l’entreprise.» Autre exemple de prestations informatiques, celles de systèmes informatique industrielles qui permettent un automatisme des remplissages ou de formulation lié au poids où d’autres systèmes de bornes tactiles sont créés pour la gestion des pesées de ponts-bascule (carrière, centrale béton, agroalimentaire, déchetterie etc…), qui intègrent un système de badges pour les utilisateurs avec un suivi personnalisé.

 

Le marché des logiciels sécurisés des caisses enregistreuses

A partir du moment où les balances sont également des caisses enregistreuses reliées au serveur central de l’entreprise on comprend mieux le dernier développement d’ACT. En 2015, l’entreprise ruthénoise a pris le contrôle d’une société d’Aubenas (Ardèche) spécialisée dans les caisses.  Cela lui a permis d’affiner son offre mais également de proposer aux commerçants une solution logicielle adaptée au changement de règlementation majeur prévu pour 1er janvier 2018. Afin de limiter la fraude à la TVA et l’argent noir, Bercy va exiger un cryptage des logiciels des caisses et une remontée des informations quotidiennes. Des forains aux grandes surfaces, tous les commerçants sont concernés par cette règlementation  impliquant bien souvent un changement de matériel. Et de fait, le CHR est en première ligne. Notamment à Paris. Ainsi ACT développe une solution logicielle certifiée accompagnée d’une maintenance parfaitement adaptée à ses contraintes. La solution d’ACT équipe déjà des bars, restaurants et des commerçants aveyronnais. Et l’entreprise compte bien s’appuyer sur ces références pour convaincre les “cousins” parisiens de la limonade aveyronnaise.

En savoir plus : https://www.balance-act.com