l'Aveyron à Paris

Michel Bessières tire sa révérence à l’occasion du 20e anniversaire du Prix Wepler

Pour la vingtième et dernière fois, le patron du Wepler,  la brasserie  mythique de la Place Clichy, a officié en maître des lieux lors de l’attribution du prix Wepler 2017 qui a récompensé un jeune auteur, Guillaume Poix pour Les Fils conducteurs (Collection Verticales, Gallimard).

L’Aveyronnais Michel Bessières a en effet vendu sa brasserie au groupe familial Joulie qui poursuivra l’écriture de la saga Wepler. Confiant son bonheur de clore ainsi sa vie professionnelle, Michel Bessières a pour sa part souligné le rôle des Aveyronnais dans l’histoire du Wepler et sa « grande satisfaction d’avoir soutenu le meilleur de la littérature contemporaine et cela dans l’esprit d’indépendance des brasseries parisiennes » avec Marie-Rose Guarniéri de la Librairie des Abbesses et la Fondation de la Poste. Il a aussi révélé que Wepler était une affaire beaucoup plus ancienne que ce que l’on croyait. Elle a été créée en 1818 par un certain Konrad Wepler, marchand de vin Bavarois … une profession embrassée plus tard sur le pavé parisien par des milliers de Rouergats devenus bougnats et qui s’y entendent aussi pour faire couler la bière comme en Bavière.