Actus Bistrots aveyronnais

Chartier, les 120 ans du “bouillon”

120 ans que Chartier nourrit chaque jour sous ses lustres des centaines de Parisiens et de touristes. Rien n’a bougé dans les salles depuis sa création. Aucun risque d’ailleurs. Depuis 1989, l’établissement est en effet classé monument historique. Même grande verrière, mêmes boiseries, mêmes luminaires, mêmes grandes glaces où tous ces éléments se reflètent. Et les Joulie père et fils, aux commandes de ce paquebot, ont décidé de fêter ces 12 décennies avec quelques plats qui fleurent bon la France gastronomique tels que les œufs à la Soubise ou le veau marengo.

Ici, on a dû s’enflammer pour l’affaire Dreyfus et le fameux «J’accuse…!»  d’Émile Zola publié dans l’Aurore. Devant les meubles à tiroirs disposés le long de la salle où les habitués récupéraient leur serviette de table, on a dû se toiser…

chartier-salle

Depuis 2010, Chartier est donc dans le giron du groupe Joulie, famille d’origine aveyronnaise.  «Alors que les touristes pensent qu’on ne peut pas manger à Paris pour moins de 100€, je pense qu’on peut faire du bon couvert à 20 € » expliquait en substance Gérard Joulie, le patriarche lors de sa reprise. Six ans plus tard, le pari est tenu. On peut s’en sortir ici avec un plat et une entrée pour 10,30€…

Sauté de veau Marengo (11,20€)

Sauté de veau Marengo (11,20€)

Chaque hiver, Chartier se paye même  le luxe de proposer un potage de saison à 1 €. De quoi revenir aux sources de cette affaire parisienne  autrefois qualifiée de  “Bouillon” en référence au fait qu’on pouvait y consommer un bouillon à base de viande et légumes à même le marbre durant la Belle Epoque. Et malgré la crise, Chartier cartonne. Record battu un week-end de novembre 2016 avec plus de 2450 couverts servis en une seule journée. L’amplitude horaire a été élargie avec un service de midi à minuit qui permet d’attirer les sorties de théâtre nombreuses sur les Grands Boulevards.

chartier-tartar

Bref, l’ambition première de la maison d’« offrir un repas digne de ce nom à un prix modeste» n’a pas été trahie. Des exemples : œuf dur mayo, poireaux vinaigrette, jambon de pays et saucisse sèche en entrées. Et en plats, le  steak haché sauce poivre vert avec les frites qui fait un carton chez les gamins ou le tartare mais encore du bar rôti au fenouil. Quant au dessert, ce serait dommage de passer à coté du baba au rhum chantilly.

chartier-baba

Chartier 

7, rue du Faubourg Montmartre
75009 Paris

Tél : 01 47 70 86 29
Métro lignes 8 et 9 : Grands Boulevards
Ouvert 7 jours sur 7 –

Service continu de 11 h 30 à minuit

English Version

japon

-Entrées (de 1 € à 6.80 €)
-Plats (de 8.50 € à 13.50 €)
– Fromages (1.90 € à 2.60 €)
– Desserts (de 2.20 € à 4.00 €)