Nature

La flore des Causses

La flore des Causses est d’une très grande diversité puisque ses quelque 1 400 espèces représentant environ un tiers des espèces végétales de France.
On trouve des paysages très variés qui vont des parties boisées de hêtres, de chênes pubescents et de pins aux maquis et landes steppiques couverts de buis qui bordent les chemins, de genévriers, de thyms aromates.
Au mois de mai ou juin, les vastes étendues dénudées des Causses se recouvrent également des genêts scorpion formant un tapis coloré.
Le Causse abrite également une flore bien caractéristique. Cette diversité végétale est à la fois due aux variations climatiques (les Causses se trouvent à la croisée des influences méditerranéennes, océaniques et continentales) et à ses caractéristiques géologiques (ce fameux karst qui aspire toutes les eaux de pluie dans les profondeurs).
avyrosis

avyrosis

orchidée de l’Aveyron (l’Ophrys Aveyronensis)

60 espèces d’orchidées répertoriées

Les orchidées ont la part belle de la flore des Causses. Pas moins de 60 espèces ont été répertoriées sur la centaine recensée en France.
Les plateaux calcaires hébergent notamment une orchidée portant le nom de l’Aveyron : l’Ophrys Aveyronensis.

Auteur d’un ouvrage sur les « Fleurs et paysages des Causses » paru en 1996 aux Editions du Rouergue, personne ne connaît mieux que l’éminent botaniste Christian Bernard la flore des Causses sur laquelle il s’est penché pendant plus de 25 ans.

Les plateaux des causses peuvent également se vanter de posséder la plus grande orchidée d’Europe pouvant atteindre jusqu’à 50 cm :
sabotle cypripedium caleolus (sabot de Vénus).
adonis de printemps (adonis vernalis)

adonis de printemps (adonis vernalis)

adonis de printemps
(adonis vernalis)

Autres variétés originaires des steppes de l’est et de l’ouest asiatique l’adonis de printemps (adonis vernalis) qui se trouve notamment sur le Causse Noir ou le Causse Méjean.

On y trouve également le daphnée ou tymélée des Alpes aux senteurs de jasmin, l’hellébore autrefois panacée de la médecine vétérinaire mais aujourd’hui considérée comme toxique.

Les Causses voient fleurir les champêtres messicoles plus connues sous le nom de coquelicots qui ont fait la joie des impressionnistes, la busserole aux délicates fleurs rosées en forme de grelots, l’orcanette en forme de tête de faucon, les fleurs d’iris dites fleurs de lis.
anemone

anemone

Anémone pulsatille (anemone pulsatilla)

Cardabelle

Cardabelle

Cardabelle

Enfin sur les causses, on trouve la carline à feuilles d’acanthe. Ce chardon est plus communément appelé cardabelle, cardon ou « cardouille ». Ce surnom lui vient de ce qu’on mangeait le cœur du chardon jeune puis on cardait la laine avec son cœur épineux.

cardabLa cardabelle était alors clouée sur une porte ou sous un porche. Véritable baromètre, le centre de la cardabelle se referme par temps pluvieux et s’ouvre au soleil.

Laisser un commentaire.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.