Portraits

Pascal Mousset : Success story d’un aubergiste parisien d’origine aveyronnaise. 

Pascal Mousset a le sens du happening. Cet aubergiste d’origine aveyronnaise  a fait parler de lui voilà peu, en lançant un club des amis de Chez Françoise réunissant notamment des dizaines d’élus pour défendre l’avenir de son restaurant qui pourrait être menacé par un projet de réaménagement du sous-sol des Invalides où il se trouve situé.  Portrait. 

Ses grands-parents ont quitté le Carladez pour Paris en 1937. Commençant par faire les chambres, ils ont fini hôteliers. Ses parents ont tenu un café dans le 9eme. Lui, titi de la Trinité, plutôt que de se planter derrière le zinc paternel et suivre le courant de la limonade rouergate, a préféré la voie hôtelière.  Son BTS en poche, le jeune Rouergat croise la route de Jean-Pierre Bucher, un Alsacien, fondateur du groupe Flo. Sans doute l’un des plus grands aubergistes qu’ait connu la capitale depuis Ramponneaux. 

«C’est lui qui m’a formé» raconte Pascal Mousset qui débute sa carrière comme chef de rang Chez Julien dans le 10eme avant de passer à la Coupole, brasserie mythique à l’époque. Il y met en musique le ballet quotidien  de 200 collaborateurs sous ses ordres. René Laffont, fondateur et ancien propriétaire du lieu, lui aussi  d’origine aveyronnaise, vient quotidiennement y boire son café.

En 1991, Pascal Mousset décide de voler de ses propres ailes et ouvre, avec son frère, le Bistro 121. Situé dans le 15eme, le restaurant s’avère finalement être un peu trop exiguë pour celui qui a connu les grands espaces des brasseries. En 1993, il reprend « Chez Françoise » adresse située sous le terminal Air France des Invalides créée en 1949 par Turenne Rousseau pour donner aux passagers aériens -à l’époque une élite mondiale- la plus belle image de la cuisine française traditionnelle . 

lire la suite