Actu Paris Communauté

Un établissement aveyronnais dévasté lors des manifestations parisiennes du 1er mai

Après avoir détruit le restaurant McDonald’s du boulevard de l’Hôpital, les black blocs en tête du défilé du 1er mai, ont dévasté une concession Aixam. Son propriétaire, Christian Noël, est un Aveyronnais bien connu dans la communauté rouergate de Paris.

Président de l’amicale des Enfants du Monastère Cabrespines, il est depuis des années un des piliers de l’amicalisme aveyronnais. Il est notamment incontournable dans l’organisation du Marché de pays à Bercy. Après avoir tenu un garage Renault, rue des Archives, il avait créé cette affaire de véhicules sans permis en 2014.

On a offert leur heure de gloire aux black blocs

La façon dont se sont déroulés les événements suscite bien des interrogations. Y compris chez les policiers. «Les ordres ne semblent pas clairs. Avec le plan Vigipirate, il y aurait dû y avoir un filtrage des accès à la manifestation et une fouille des sacs à dos. Or, les black blocs ont pu se positionner sans problème en tête du cortège. On leur a offert leur “heures de gloire” sans qu’on soit en mesure de rétablir l’ordre républicain. C’est navrant.» constate, dépité, un policier d’origine aveyronnaise.  Et de conclure en substance. « Comme si la peur de la bavure était tellement forte chez les pouvoirs publics que tous les débordements semblent permis. »

Pour revenir au garage de Christian Noël, il faut croire que la voiturette sans permis  soit un sacré symbole capitaliste pour susciter une telle soif de destruction. Sauf qu’en l’espèce, il ne s’agit pas simplement de vandalisme … Face aux caméras du journal de TF1, Christian Noël  a dénoncé les pillages dont il a été victime, notamment des vols des micro-ordinateurs. Le père Gavroche doit se retourner dans sa tombe …