Grands causses, Pays de Roquefort

Brusque le Château

Parvenir à Brusque se mérite. C’est l’un des derniers villages Aveyronnais avant de pénétrer l’Hérault par le parc du Haut-Languedoc.

Le bourg est situé au débouché des deux vallées, du Sanctus et du Dourdou. Les quelques vestiges de ce gros village de près de 350 âmes, le clocher-tour notamment et les ruines de son “castelas” ayant appartenu aux vicomtes de Béziers, constituent un faible témoignage de la prospérité médiévale de cette cité.

Viguerie, en 833, puis baronnie, l’ex-cité médiévale dût une part de sa renommée médiévale à une mine d’argent à Prat-Mansel. Des forges hydrauliques profitaient de la puissance du courant du Dourdou pour battre le fer. De plus on extrayait du marbre non loin, et les artisans drapiers de la cité étaient renommés. Comme d’autres cités du Sud Aveyron, Brusque accueillit même un temple protestant au XVIII° siècle, après les persécutions du règne de Louis XIV.

Laisser un commentaire.

*