Bistrots aveyronnais

Franklin Café, telle la proue d’un navire s’enfonçant dans Passy

A l’exacte pointe de la rue Benjamin Franklin et de la rue Vineuse, le Franklin est comme la proue d’un navire qui s’enfoncerait vers Passy. Son timonier, Thierry Borrel, est un originaire d’Aumont-Aubrac. Avant de reprendre cette belle affaire, il a tenu une brasserie à la Défense puis dans le 15eme, au Suffren. Pour animer ces gros paquebots que sont les brasseries, il travaille en famille.

Son épouse, Sophie, se charge du quotidien et de l’administratif. Ce qui n’est pas rien. Outre la brasserie, il y a aussi le PMU et l’hôtel Franklin situé juste au-dessus. Ouf ! leur fils les a aussi rejoint une fois décrochée sa licence d’hôtellerie et management. Evidemment, ils ont tous la fibre du pays chevillée au corps. Ils sont membres de la Bourrée de Paris, tout comme les deux autres filles Borrel, Clara qui joue de l’accordéon et danse avec les Petits Rouergats de Paris, Pastres et Pastretos, ou Marie-Laure qui a été Pastourelle de la Ligue Auvergnate.

franklin_accordeon

C’est Sophie Borrel qui a pensé le cadre élégant et contemporain du Franklin. Un décor parfait pour une gastronomie variée et aussi éclectique que le fut l’esprit du premier ambassadeur américain à Paris, Benjamin Franklin à qui ce café est dédié. Le service est plutôt enjoué et dynamique. Est-ce un hasard ? Une des membres de l’équipe, originaire de Campouries, a été Pastourelle de l’Aveyron.

franklin_thierry

Au Franklin, on peut manger de tout ou presque, de midi à minuit. Du potage de saison (6,5€) à l’incontournable soupe à l’oignon, du saucisson lyonnais pistaché (8,5€) au vol au vent de volailles. Au chapitre des saveurs iodées, il n’y a vraiment que l’embarras du choix, fines de claires Marennes Oléron N°2 et N°4 ou Gillardeau 1 et 3, sans oublier bulots et crevettes grises ou roses.

 

 

 

 

 

 

 

franklin_huitre

Encore qu’en matière de produits de la mer, le chef du Franklin Café les travaille avec une inspiration méditerranéenne comme ce dos de saumon au pesto rouge, où les saint-jacques juste poêlées à la provençale servies avec un flan de légumes. Un tian comme on dit chez Pagnol. La charcuterie est signée Mas, et le foie gras arrive en direct des Landes, de chez Solandi. Question sucré, on apprécie le trio parfumé de panocotta.

 

franklin_panacota

 

F

franklin_log

1, rue Benjamin Franklin
75016 Paris
Tél. 01 45 20 69 24
Ouvert 7 jours sur 7
de 6h30 à minuit

Métro Passy, Trocadéro

Contact

BON A SAVOIR

formules
soir et week-end
entrée-plat-dessert- café 24€

formule enfant à 9.90€
possibilités de formules groupes soir et week-end

english

Site internet

Le Franklin c’est aussi un bel hôtel au-dessus du restaurant

franklin_hotelp

En savoir plus