Bistrots aveyronnais

Cha-l’Or, joli bistrot d’Aveyron à deux pas de la Nation

Cha-l’Or ! Quel blaze ! Kezaco ? Une référence  à la « calor de la terrazza » ou alors un « ça alors ! «  prononcé avec de la bouillie dans la bouche… la solution vient sans doute du nom de patronne, Charlotte, épouse de Patrick Laur, bougnat sud aveyronnais, aussi insaisissable que le furet, aussi facétieux que virevoltant, et qui sait créer des bistrots de quartier qui fidélisent comme « En attendant l’Or » à Faidherbe-Chaligny.

Leur dernier né, ce “Cha-l’Or” est donc ce joli troquet à deux pas de la Nation, tranquille lumineux et… chaleureux. Et pas simplement les jours d’été.

Un bistrot de quartier, pas bégueule qui mixe les clientèles ne serait-ce qu’avec sa table d’hôtes qui permet de lier connaissance en un rien de temps. La salle du fond est plutôt réussie, pour un peu on se dit, qu’on doit s’y sentir bien en hiver avec de bons amis devant une entrecôte.

 

Cuisine maison et petite carte pas compliquée mais très aveyronnaise…A commencer par la petite planche de charcuteries de l’Aveyron (6,5€) ou le farcou sur son lit de roquette (5€), mais que ceux qui aiment l’iode se rassurent il y aussi des chipirons à la plancha (7,5€) ou du tartare de daurade (16,5€). Les tradi retrouveront une valeur sûre avec le confit de canard du Manoir Alexandre (15,5€). Et ceux qui aiment l’American way of Life revue à la sauce rouergate, craqueront pour le « Cheese de l’Aveyron » avec ses frites maison.

A noter aussi le terrific brunch du dimanche (28€), avec son buffet à volonté, charnu comme un buffet du bas-empire romain. De quoi vous sustenter jusqu’au lundi midi. Question vins, petite sélection d’où surnage en première ligne un marcillac, cuvée de Flars élevée en fut de chêne (27€). Cha alors du vin d’Aveyron !

 

Cha-l’Or

31, avenue de Saint-Mandé, 75012 Paris
Tél.01 40 21 85 16
Ouvert 7 jours/7
Brunch le dimanche