Bistrots aveyronnais

En Attendant l’Or, pas question de faiblir !

Dans le quartier de l’hôpital Saint-Antoine, il ne passe pas inaperçu. En Attendant l’Or… Une devise de chercheur d’or californien imaginée par son patron, Patrick Laur… Un joli clin d’œil qui correspond finalement assez bien à ce Sud-Aveyronnais monté à Paris en 1986 chercher la prospérité dans la filière bistro muni pour seul viatique d’une 205 GTI. Depuis il n’a pas chômé !

attendant-open-laur

Un vaste bistrot chamarré aux teintes bois et briques qui parvient à concilier contemporain et rusticité des racines occitanes et paysannes que le patron met en avant. Avec ce râtelier planté au mur du bistro ou ce plancher de ferme au plafond sans oubier les facétieuses toilettes en fûts de bière reconvertis… Le café offre une diversité d’ espaces bien définis : le comptoir où l’on se masse les soirs de match, la table d’hôte, une grande terrasse fermée en hiver, les tables au fond. Autant d’espaces, autant d’ambiances pour s’y retrouver, entre amis, collègues ou amoureux, selon l’humeur du moment.

attendantsalle3

attendant-open-laur2C’est un lieu qui transmet de l’énergie. On y va pour se détendre, souffler, s’amuser. Evadons-nous de la grisaille du quotidien “En attendant l’Or”. Avec Jean-Marie, son accordéoniste inspiré, Patrick Laur, s’y entend pour insuffler cette bonne humeur au lieu. Et pas simplement les jours de beaujolais où il est suffisamment givré pour faire monter une brebis et une poule pour animer le bistro…

Pascade en attendant l'Or

L’une des motivations les plus fréquentes est de s’y restaurer. A très bon prix. La formule du midi est à 13 € (plat + entrée ou dessert). La carte recèle des saveurs rouergates telles que ces farçous Aveyronnais, les tripous de Naucelle, la salade de gésiers du Manoir Alexandre ou encore ce risotto au Rodez (“le parmesan aveyronnais”) et jambon cru dans sa pascade.

attendant-terrasse

attendant-marcheMieux, tous les jeudis soir, le père Laur enfile sa blouse pour tenir un petit marché Aveyronnais devant l’entrée du bistrot. Au menu : de la charcuterie du pays comme ces saucisses signées Serin, fromage de brebis tarnaise ou encore la fouace de Martrin, l’une des meilleures du Rouergue sans oublier le Miel d’Aveyron.

C’est l’une des animations parmi d’autres de ce patron à l’énergie jamais tarie. Car d’autres moments parsèment la vie hebdomadaire d’ “En Attendant l’Or”. Ainsi, noceurs et mélomanes choisiront le week-end et les nuits de vendredi et de samedi pour s’y rendre. Ces deux nuits de fin de semaine, les portes du bistro demeurent ouvertes toute la nuit à des DJ de talent qui savent faire pulser la salle …

attendant-salle3

En Attendant l’Or

attendant_logo

6, rue Faidherbe
75011 Paris
tél. 01 43 71 43 10
Métro et Parking : Faidherbe Chaligny

Ouvert 7 jours/7

Marché et soirée Aveyronnaise tous les jeudis soir

Formule Petit déjeuner au comptoir à 2,5€.
Happy Hour tous les jours de 18 à 20h

English version

japon

 

 

 

Formule midi
plat du jour 10€
entrée-plat ou plat-dessert 13 €

 

entrée-plat-dessert 17€
Formule express déjeuner (plat-vin ou café) : 11,50 €
Formule du soir : 22,50 €

Et chaque samedi et dimanche brunch avec buffet à volonté de 11h à 17h, 25,50€ ou 28,50€ (brunch aveyronnais avec foie gras, charcuterie, laguiole et farçous)

réservation vivement conseillée :
01 43 71 43 10

contact

 

English version