Nature Vallée du Lot

Saint-Geniez d’Olt signe une charte pour le “Consommer Local” avec Goélia

Ne pas être simplement un équipement touristique comme un autre mais s’insérer dans le tissu local jusqu’au bout, formaliser une approche de contacts humains, montrer l’Aveyron dans toutes ses dimensions à commencer par ses acteurs… tels sont quelques uns des objectifs de la charte “Consommer Local” signée le 4 juin entre le village Goélia et la municipalité de Saint-Geniez d’Olt.

Car le pays ne se limite pas seulement à ses paysages, c’est également des hommes. Cette initiative encourage un tourisme privilégiant les circuits courts et les acteurs locaux de façon à mettre en lumière toutes les dimensions humaines de l’Aveyron auprès des vacanciers.

Concrètement cela veut dire que Goélia avec sa Licence IV débite la bière de la Brasserie d’Olt, expose en vitrine des Laguiole Honoré Durand, conseille une visite à l’atelier du souffleur de verre Yann, fait déguster les crus des vignerons d’Olt et sert l’aligot de la Coopérative Jeune montagne, sans oublier de recommander le détour chez des bouchers, des biscuiteries ou des restaurants environnants. En tout plus de 25 acteurs locaux sont concernés.

goelia_vitroine
« Avec cette charte , tous les acteurs touristiques et économiques de la région s’engagent à respecter une ligne de conduite commune : une prestation locale, de qualité, un prix juste, ainsi qu’un sens de l’accueil et du conseil. Inciter notre clientèle à aller à la rencontre d’acteurs locaux, c’est apporter une autre plus-value aux vacanciers qui vont découvrir le sens de l’accueil des Aveyronnais» explique Nathalie Chamiot Clerc, responsable du secteur Aveyron de Goélia. Cette Savoyarde d’origine, installée en Aveyron depuis quatre ans, parle en connaissance de cause. Elle a piloté le travail des deux jeunes stagiaires, Kevin et Oriane, qui ont travaillé plusieurs mois pour mettre sur pied cette charte.
Bref, l’antithèse exacte de certains campings fréquentés par certains “touristes” qui apportent avec eux toute leur consommation de vacances de façon à pratiquer l’autarcie la plus totale et surtout à ne rien consommer sur place. Mais ces pingres ne passeront pas forcément des vacances enrichissantes…

Pour en savoir plus sur le village Goélia