Artisanat - Industrie

En route vers un Laguiole AOC…

La Coutellerie de Laguiole accueille durant l’été 2005 une exposition organisée par l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI ) sur la contrefaçon qui est responsable de la perte de dizaines de milliers d’emplois. Et sur ce point la coutellerie française est salement touchée puisqu’elle aurait perdu 15% de ses emplois depuis 2000.

Une hécatombe…La mauvaise surprise est que le couteau de Laguiole fabriqué sur place n’est pas épargné, il ne se vend plus aussi bien. Surtout à l’export. Si le climat économique morose a sa part, la contrefaçon en provenance d’Asie demeure le coupable principal.
Le sujet n’est pas nouveau. Il alimente depuis toujours la chronique du couteau de Laguiole depuis que la ville de Thiers a industrialisé sa production au début du XX ème siècle jusqu’à ce que sa fabrication soit relancée à Laguiole dans les années 80. Voilà encore quelques années ces “faux“ Laguiole étaient fabriqués en Espagne ou en Portugal.

layoouvrierAujourd’hui, c’est en Asie comme bien d’autres produits manufacturés. (voir notre dossier année de la Chine). Un conteneur de laguioles entre chaque jour en France. Il arrive parfois qu’un gabelou patriote téléphone à un coutelier laguiolais pour lui demander que faire de ces couteaux qui ne sont même pas estampillés “made in China“. Mais comme il n’a pas d’interlocuteur représentatif, il se retrouve bien obligé de laisser entrer le conteneur…

La concurrence entre couteliers de Laguiole a longtemps empêché une action collective. Depuis la vente de la Forge de Laguiole par Gérard Boissins à Robert Clergerie fin 2003, le climat s’est -un tout petit peu – détendu permettant en tout cas à tous de s’asseoir autour d’une même table pour définir une stratégie commune à la filière.
Aveyron Expansion, ex-comité d’Expansion Economique, saisi par des couteliers tels que Christian Valat de Laguiole en Aubrac, s’emploie à mettre tout le monde d’accord sur une partition commune. Le bras armé du Conseil général sur le plan économique a commandité une enquête sur l’avenir de la coutellerie en général et du Laguiole en particulier. Il est vrai aussi que pour un “Pays puechiste“ comme le Haut-Rouergue, les 200 emplois directs liés à la fabrication du couteau de Laguiole, à Espalion en passant par Montézic, ne sont pas à prendre à la légère…